Ce blog pour vous faire sourire, rire, pleurer des situations rencontrées au quotidien quand une maladie invalidante vous habite

Handiplongeuse certifiée!

disabled-39600_640

Ceux qui me connaissent savent que j’aime le sport, et plus particulièrement la plongée. Depuis que j’ai la SEP, j’ai du adapter ma pratique aux réalités de la maladie car la plongée est un sport exigeant en terme de forme physique. Le certificat médical doit être établi par un médecin fédéral qui met ses restrictions. C’est ainsi que selon les périodes d’évolution de ma maladie, j’ai pu réaliser des randonnées aquatiques avec les palmes, le masque et le tuba, plonger à l’étranger mais pas plonger dans le cadre fédéral de la FFESSM (Fédération Française d’Etudes et de Sports Sous-Marins), celle-ci étant fort restrictive pour certaines pathologies, dont la sclérose en plaques. Par la force des choses, j’ai donc adapté ma pratique à mes capacités physiques axant mon activité, essentiellement dans des balades aquatiques en milieu naturel sur les mêmes lieux de pratique que mon club: mer du Nord, Hollande, Méditerranée, Bretagne etc…

C’est le secret, l’adaptation! La plongée est un sport merveilleux mais qui nécessite une bonne intégrité cardiaque et pulmonaire ainsi qu’ une bonne forme physique car les effets de la pression sur notre corps ne sont pas anodins. La question essentielle est,  lorsqu’on est porteur d’une maladie  comme la SEP. Peux-on plonger? Oui,  mais en fonction de la gravité de sa pathologie. C’est une évolution récente au sein de la fédération. Il y a quelques années, on vous aurait ri au nez et envoyé faire des pâtés de sable sur la plage! Aujourd’hui les règles pour l’obtention d’un certificat médical s’assouplissent et évoluent.  Il était temps, car ces règles étaient tellement complexes et restrictives que dans la réalité, très peu d’élus pouvaient gouter aux  plaisirs subaquatiques.  Durant ce temps, loin de m’éloigner de la plongée, j’ai continué une activité secrétariat dans mon club et je suis devenue une NAP: nageuse avec palmes en piscine et en milieu naturel. Je suis devenue incollable sur les longueurs de piscine et fait actuellement, allégrement  plus entre 1 et 1.5 km à chaque entrainement alors que je ne sais pas faire plus de 200 mètres sur terre sans une canne! Finalement je mets à rêver d’une maison sub-aquatique dans laquelle j’évoluerais en nageant… Il faut que je me surveille, peut-être va-t-il me pousser des branchies? LOL

Mais la cerise sur le gâteau, je viens de l’obtenir récemment : mon fameux certificat médical me permettant de plonger au sein de la  FFESSM. C’est la consécration qui me permet des réintégrer officiellement la grande famille des plongeurs et retrouver les prérogatives de mes diplômes même si j’ai des restrictions. Je ne suis pas tête brulée et  je ne prétends qu’à des plongées sans décompression. Je suis actuellement limitée à 6 mètres.  Peu m’importe la profondeur, ce qui important c’est la sensation d’apesanteur, de calme et de liberté que je ressens dans l’eau. De plus, lorsque  la profondeur est faible, la lumière est si belle.  C’est merveilleusement  coloré et  beau. Je vous parlerai très bientôt de mes sensations de handiplongeuse retrouvées et de tous les instants merveilleux que je viens de vivre en Méditerranée… La suite des aventures pour  très bientôt.

21 avril, 2014 à 21:31


2 Commentaires pour “Handiplongeuse certifiée!”


  1. fée des agrumes écrit:

    Super!!
    Quant à moi, je vais tenter l’escalade en mai! j’ai découvert une fédération ouverte aux personnes à handicap, ils s’adaptent!! Même une personne en fauteuil peut grimper! A suivre… comme toi :p

    Répondre


Laisser un commentaire