Pour vous faire sourire, rire, pleurer des situations rencontrées au quotidien quand une maladie invalidante vous habite (SEP Lymé ou Lyme SEPé –))

» Catégorie : Chorale


Concert Intervalle: le requiem de Mozart

Commentaires » 0

concert Dk

Une expérience inoubliable,  le concert  du requiem de Mozart de notre chorale  Intervalle a eu  lieu ce week-end à l’église Saint Eloi de Dunkerque

Ce fut la récompense de un an de travail vocal, de deux  répétitions communes avec les  chorales participantes et d’une répétition générale avec l’orchestre de la Morinie.

Un moment magique où une armée de deux cents choristes ont chanté, vibré de toute leur âme à l’unisson.

Un concert où,  rien peut exister en dehors des croches et des doubles croches dont Mozart use et même abuse 

Des tourbillons de notes, des renvois, des retours vocaux incessants

Des notes égrainées  au rythme infernal de la baguette du chef jusqu’à ce que la machine musicale implacable se taise  laissant place à un tonerre d’applaudissement.

De l’émotion, c’est certain, j’en ai fait le plein.

Un grand moment de bonheur que je dois à beaucoup de choristes et à cette chaîne solidaire du mardi soir!

Alors, en toute simplicité,  merci de m’avoir permis de vivre cet intense moment avec vous.

Vous êtes mes rayons de soleil!

 

 

Pour Brigitte

Commentaires » 11

bougie

C’est si soudain et injuste!

Les mots dénués de sens,

Ton sourire, ta bonne humeur, ta gentillesse, ta voix va nous manquer et  me manque déjà.

Je me plais à croire qu’une  étoile en plus commence à briller et à veiller, ce soir.

Chaque note de  Mozart s ‘envolera et résonnera pour toi, compte sur nous!

En toute simplicité,  » Au revoir Brigitte »

 

Noël autour du monde avec la chorale Intervalle

Commentaires » 2

Noël autour du monde avec la chorale Intervalle dans Chorale etoileCe week-end,  j’ai participé à deux concerts-spectacles d’affilée avec ma chorale.  Les quatre chorales « A Coeur Joie » c’étaient associées pour cet événement: Intervalle, Titelouze, la Chanterie (enfants de 8 à 11 ans) et la Cantourelle (enfants de 5 à 7 ans).  Les chants ont été introduits par des rois mages visitant notre vaste monde avec un enfant et des contes entrecoupait le tout. Finalement, un concept original qui nous a permis de chanter en anglais, latin, espagnol, allemand, ukrainien, quéchua et accessoirement en français! Des textes splendides et profonds quand on a la curiosité d’y chercher leurs traductions. Juste en passant, celui qui m’a le plus intrigué était le chant Hanac Pachac en Quéchua qui a servi d’introduction. Je crois que c’est bien la première fois de ma vie, que je prononce des mots dans cette langue. Les choristes, contrairement à leurs habitudes, ne se sont pas placés dans le chœur directement, mais seulement après un défilé de petits lutins, armés de petits grelots, sautillants , une lanterne à la main. Ils se sont  ensuite installés durant le temps du spectacle sur de moelleux tapis colorés. L’ambiance de Noël était alors tout de suite posée. Les choristes ont ensuite entamé, à leur tour, une procession en fredonnant ce  magnifique chant Hanac Pachac Cussicuinim. La magie de Noël  a perduré durant tout le concert, nos petits lutins ne restant pas longtemps en place faisaient tinter leur grelots durant chants et contes. Dreling dreling…

Maintenant pour les curieux, quelques mots sur ce chant d’entrée qui m’a marqué:

hanacpachap_cussicuinin_1631 dans Histoires pur plaisirPremière édition de hanac pachap Cussicuinim

C’est un chant de Procession produit par au XVIIe par un auteur anonyme. Certains pensent que ce serait l’œuvre du moine lui même d’autres l’œuvre d’un amérindien appartenant au chœur de la cathédrale de Lima. C’est une pièce à quatre voix  considérée comme la plus ancienne du nouveau monde. Elle apparait la première fois dans le rituel publié par un franciscain: Juan Pérez Bocanegra en 1631. L’œuvre a les caractéristiques de la musique sacrée renaissance et un rythme proche de la musique andine. C’est un chant qui comporte 20 couplets mais très souvent seuls les deux premiers sont interprétés. Les paroles sont une véritable ode à la vierge avec de nombreuses métaphores sur l’amour et la nature propre à la culture quechua.

Voici la traduction des premiers couplets:

Joie du ciel

Mille fois je t’adorerai

Écoute mon appel

Arbre fécond et plein de fruits

Espérance de l’humanité

Et remparts des faibles

Entends mon appel

Pilier de Dieu, mère de Dieu

Bel iris blanc et jaune

Et fais que ma prière

Soit exaucée.

Pour les mélonomanes: cliquez, fermez les yeux, vous y êtes Hanac pachac cussicuinim

Concert Intervalle à la Cathédrale de Saint Omer le 21 semptembre 2012

Commentaires » 2

 

Concert Intervalle à la Cathédrale de Saint Omer le 21 semptembre 2012  dans Chorale NotesEnPagaille-300x300

Je vous avais dit que la chorale a démarrée sur les chapeaux de roues. Nous avons déjà donné  notre premier concert après notre reprise dans le cadre majestueux de la Cathédrale de Saint Omer. Va falloir faire gaffe de pas perdre des enjoliveurs à ce train là! C’était sur l’ invitation de l’association de la Société Saint Vincent de Paul. Nous avons donc animé cette veillée dédiée à Notre Dame des Miracles. De nombreux chants  à la vierge, bien sur,  de diverses origines et en différentes langues. Mes petits préférés ont été le « O Magnum mysterium » de Mortem Lauridsen et Bogoroditse Dievo de Rachmaninov .   J’ai toujours l’impression grandiose que nous faisons chanter ces vieilles pierres millénaires et que les notes vont s’accrocher dans les voutes.

J’espère bien pouvoir mettre quelques photos quand j’en disposerai.

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire découvrir ces œuvres, non pas de notre prestation car je n’ai pas pas d’enregistrement mais de vidéos postées sur le net:

watch?v=7KvrbYZB2vY&feature=related

watch?v=4NrXi6BzhQk&feature=related

 

123