Ce blog pour vous faire sourire, rire, pleurer des situations rencontrées au quotidien quand une maladie invalidante vous habite
  • Accueil
  • > Handicap, faire face (guide pratique)

Handicap, faire face (guide pratique)

Cette page pour donner quelques infos pour améliorer son quotidien contre l’adversité. J’ai, vous avez  une SEP et l’handicap pointe son nez de façon permanente. Que faire? S’enterrer telle l’autruche moyenne ou faire face?

ou

autruche.jpg20090408095011msqso7jaaffich.jpg

LA MAISON

Il ne vous est plus possible de monter les escaliers ou cela vous demande un effort surhumain.

Première solution d’urgence testée et approuvée : dans le sens de la montée, monter à quatre pattes, sens de la descente: retombez en enfance et descendez sur les fesses.

Seconde solution qui est loin d’être instantanée (plusieurs mois): demander une prestation de compensation du handicap (PCH).

PCH Quésako?

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est une aide financière versée par le Conseil général à la personne handicapée. Elle est destinée à compenser la perte d’autonomie liée au handicap et à améliorer la vie quotidienne de la personne handicapée. Son attribution est personnalisée en fonction du projet de vie de la personne.

 Qui peut en bénéficier?  Toute personne handicapée, remplissant un certain nombre de conditions: la PCH est versée sans condition de ressources à toute personne de 20 à 60 ans résidant en France et ayant une difficulté absolue à la réalisation d’une activité essentielle à la vie quotidienne (se laver, se lever, se déplacer, etc.) ou une difficulté grave pour au moins deux activités. http://vosdroits.service-public.fr/F14219.xhtml

Pour quoi ?

La PCH finance les dépenses liées à :

  • des aides humaines pour accomplir les actes essentiels de la vie quotidienne
  • des aides techniques : fauteuil roulant, siège de bain, prothèses auditives, équipements adaptés, etc.
  • des aménagements du logement, du véhicule ou le financement du surcoût lié au transport
  • des aides spécifiques ou exceptionnelles (un besoin non financé par d’autres formes d’aides)
  • des aides animalières : achat et entretien d’un chien guide d’aveugle

Les formulaires de demande:

 Un arrêté du 14 janvier 2009, paru au JO n° 0015 du 18 janvier 2009 page 1065 texte n° 15 prévoit un nouveau modèle de formulaires de demande auprès MDPH. Désormais toutes les demandes sont réunies dans un formulaire uniqueCerfa n°13788*01 ou http://www.cnsa.fr/IMG/pdf/ModeleA_8pages_v06-2.pdf . 

Voici la notice fournie avec cette demande: http://www.cnsa.fr/IMG/pdf/ModeleA_Notice_v03.pdf

Quelle sont les démarches?  

Le certificat médical accompagnant cette demande a également changé. N’oubliez pas d’y adjoindre tous les rapports médicaux vous concernant. Le certificat médical destiné à être joint à une demande auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) est à remplir par le médecin qui suit l’enfant, le jeune ou l’adulte concerné par la demande ; il doit être daté de moins de 3 mois et être remis cacheté à la MDPH.

  • Formulaires en ligne:

http://vosdroits.service-public.fr/F14229.xhtml 

ou http://www.cnsa.fr/IMG/pdf/certifmedical.pdf

  • mode d’emploi:

 http://www.cnsa.fr/IMG/pdf/mode_d_emploi_certificat_MDPH_octobre_2009.pdf

Dans cette demande, bien décrire vos besoins et difficultés. La MDPH va alors examiner vos demandes grâce à une équipe multidisciplinaire qui peut mandater des personnes (infirmières, ergonome ….) pour vous rencontrer dans votre lieu de vie et vous aider à définir le PCH.

Après discussion avec l’ergonome du conseil général  qui est venue  trois fois à la maison,  j’ai fait une demande pour une chaise monte-escalier, une modification de deux portes, un aménagement des toilettes (barres d’appui) et une télé-alarme. J’ai contacté des entreprises  pour obtenir deux devis différents pour chaque aménagement. Ensuite, j’ai envoyé ma demande à l’ergonome en charge de mon dossier  (fin juin 2010) qui lui transmet le tout  à la MDPH. Il faut,  parait-il , deux mois dans le Pas-de-Calais, pour avoir la réponse par rapport à l’aide demandée. Oui deux mois, à condition que le dossier soit traité de suite, c’était sans compter les vacances d’été. J’ai cru comprendre qu’il avait été envoyé en septembre, donc on rajoute encore deux mois de délai dans le meilleur des cas…

Bilan de cette première demande de PCH, mi octobre 2010: j’ai obtenu rapidement la mise en place de la téléalarme, dès le mois de juillet 2010 mais l’aménagement de mon domicile n’a toujours pas eu lieu…La tristesse dans cette affaire c’est que suite à une dégradation, je suis cloitrée dans mon domicile puisque incapable de franchir seule des marches et faire avancer seule mon fauteuil roulant manuel. Je suis scandalisée de l’immobilisme de ce processus.

Suite à une aggravation, j’ai demandé fin septembre la révision de mon PCH. Je relance la machine alors que je n’ai pas obtenu satisfaction pour mon premier PCH. Ahurissant!

J’ai reçu la visite à mon domicile de 2 infirmières (octobre 2010) car je demande une aide humaine,  une motorisation de mon fauteuil manuel et la carte d’invalidité. J’ai actuellement une carte de priorité et une incapacité évaluée entre 50 et 79% en mars 2010. Depuis le mois de mars , mon état s’est dégradé et je pense pouvoir prétendre à une invalidité de 80%.

La carte d’invalidité apporte un certain nombre d’avantages:

1-Avantages fiscaux

La carte d’invalidité permet d’obtenir des avantages fiscaux :

* Impôts sur le revenu (art. L.195 du code général des impôts):

  • une demie part supplémentaire par titulaire de la carte pour le calcul de l’impôt sur le revenu, quel que soit le nombre de personnes vivant au foyer, et quel que soit le montant des ressources.
  • un abattement spécial sur le revenu d’un montant de (chiffres relatifs à la déclaration 2007): 2 202 € , si votre revenu net global (après déduction des déficits et charges) n’excède pas 13 550 €, 1 101 € si votre revenu net global est compris entre 13 550 € et 21 860 €
  • une réduction ou d’un crédit d’impôt égal à 50% du montant des dépenses effectivement supportées (salaires et charges sociales ou sommes versées à un organisme) pour l’emploi d’un salarié à domicile, dans la limite de 20000 € annuels. La carte d’invalidité permet de bénéficier de l‘exonération des cotisations patronales de Sécurité Sociale (environ 50% des cotisations), notamment si vous rémunérez ce salarié grâce au CESU (chèque emploi service universel).
    A compter de la déclaration 2008, la réduction d’impôt est transformée en crédit d’impôt si vous avez exercé une activité professionnelle ou si vous étiez inscrit à l’ANPE comme demandeur d’emploi durant l’année de paiement de cette dépense.
    Si le crédit d’impôt est supérieur au montant de votre impôt sur le revenu, le surplus (ou la totalité si vous n’êtes pas imposable) vous sera désormais remboursé par le Trésor public.

* Abattement ou dégrèvement éventuel de la Taxe d’habitation (art. L 1414 du CGI et suivants) et de la Taxe foncière (art. L 1417 du CGI)(sous conditions)

* A une exonération éventuelle de la redevance audiovisuelle (sous conditions)

* Réduction d’impôt pour frais d’aide à domicile.


* Exonération des cotisations patronales de sécurité sociale.


Pour l’impôt sur le revenu, si la carte a été demandée dans l’année d’imposition, mais non encore attribuée, le demandeur peut en faire état ; son imposition sera par la suite régularisée si la carte devait lui être refusée.
Le pourcentage d’invalidité n’a aucune incidence sur la prise en charge à 100% par l’assurance maladie (exonération du ticket modérateur).

2 – Exonération de la redevance TV :

si vous ne dépassez pas un plafond de revenusetsi vous habitez :

- seul ou avec votre conjoint,
- avec des personnes à charges non imposables sur le revenu.

ou si vous êtes assisté d’une tierce personne.

3 Les transports en commun

Si votre carte d’invalidité porte la mention :

  • «station debout pénible» : vous avez droit aux places réservées dans les transports en commun
  • «tierce personne» : la personne qui vous accompagne bénéficie de la gratuité du transport, durant certaines périodes.
  • « cécité» : votre guide bénéficie de la gratuité du transport en seconde classe sur les lignes SNCF.

Des réductions peuvent être accordées par la SNCF pour l’accompagnateur du détenteur de la carte : se renseigner directement dans les gares.

Pour tous les autres transports en commun (bus, tramway), se renseigner sur les réductions applicables auprès des services gestionnaires.

AU TRAVAIL (Fonction publique)

Au travail, c’est la galère? Fatigué par un rythme qui ne vous convient plus! Impossibilité d’effectuer certaines tâches? Alors, il est temps d’en parler à votre médecin de prévention. Évidemment le risque non négligeable est que celui-ci vous déclare inapte pour votre poste de travail. Mais la plupart du temps, celui-ci va rédiger un avis qui normalement se solder par l’amélioration de votre quotidien au travail.

Lors de ma première visite, le médecin a commandé auprès d’un ergonome une étude de poste. Tout mon environnement a ainsi été passé au crible. J’ai alors obtenu un ré-aménagement complet de mon bureau avec un siège  ergonomique très confortable. Une tablette informatique interactive pour enseigner et un siège confortable. Le tout a été financé par  le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) dont une des missions est le maintien dans l’emploi.

Et quand on fait pas partie de la fonction publique? Avez-vous droit seulement à un tabouret et une table sur des tréteaux??? Mais non, il y a le même système, cette fois financé par l’AGEFIP, toujours dans la même optique de maintien dans l’emploi.

De plus, le médecin de prévention  m’a orienté vers une assistante sociale afin de faire un dossier auprès de la MDPH  (maison départementale des personnes handicapées) pour demander ma reconnaissance de Travailleur handicapé, une carte de priorité et une carte de stationnement.

Formulaires de demandes:

Ce sont les même que pour le PCH

Mon dossier amis plus de 1 an à être traité à la MDPH suite à des problèmes administratifs  internes (absence  de médecin sur mon secteur). C’est clair, il ne faut pas être pressé. Zen….Un an pour recevoir ma reconnaissance de Travailleur Handicapé, mes cartes de priorité et stationnement.

SE FAIRE AIDER AU QUOTIDIEN

Aide ménagère:

 Lorsqu’on discute de son projet de vie et qu’on fait état de ses besoins dans le dossier de la MDPH, il me semble évident que les taches ménagères, les courses etc… ne sont plus dans mes possibilités. Hé bien, il  est inutile d’attendre quoique ce soit de ce coté là. Aucune aide de ce style n’est prévue. Conclusion , si vous vivez seul(e) et sans grands moyens, vous avez toutes les chances d’habiter un taudis poussiéreux.

Sur qui compter alors? La famille (conjoints, parents, enfants), les amis…Pour certaines taches et des dépannages, oui, bien sur mais le reste…

Si vous avez les moyens, vous pouvez faire appel à une association d’aide à domicile même à la campagne, vous pouvez trouver. Personnellement, je fais intervenir l’ADMR (Association d’Aide à Domicile en Milieu Rural) dont le personnel est très bien formé. Il faut compter environ 20 Euros l’heure suivant les associations prestataires, moi avec l’ADMR je paie exactement 17,30 Euros l’heure

Pensez aussi à votre mutuelle si vous êtes en retour d’hospitalisation ou en arrêt de travail, certaines aides peuvent vous être proposées. Je suis à la MGEN et je bénéficie lorsque je suis en arrêt de travail d’un certain nombres d’heures par mois (en fonction de mes besoins) d’aide ménagère. L’intervention est alors d’un cout réduit (aide de 9 Euros de l’heure). De plus la MGEN à partir de 2010 propose une aide financière pour la perte temporaire d’autonomie (400 Euros par trimestre dans la limite de 1 an, versée à partir du 31 ème jours d’arrêt de travail). Cela fonctionne pour les personnes atteintes de maladie grave dont la SEP!

Aide humaine

L’aide humaine , ce sont toutes les aides à la personne: pour manger, se laver, s’habiller, les soins, avoir une vie sociale (loisirs).  Elles peuvent être obtenues :

- auprès de votre médecin pour qu’il prescrive une demande de SIAD  (Soins Infirmiers A Domicile)  auprès d’une infirmière libérale en ce qui concerne les aides. Sur prescription médicale sont assurés: les soins infirmiers et d’hygiène générale ainsi qu’une aide pour les actes essentiels de la vie quotidienne. Les professionnels qui interviennent généralement au domicile sont des aides-soignants, encadrés par une infirmière. C’est donc pris en charge par la Caisse d’assurance maladie. Ces services d’aides peuvent être très utiles après une aggravation du handicap (poussée), lors du retour à domicile après une période d’hospitalisation etc… En principe, c’est rapide à mettre en oeuvre.

Comment  bénéficier de ce SIAD?

Handicap, faire face (guide pratique) dans Au travail boutonbleu l’admission après 60 ans se fait sur prescription de votre médecin
boutonbleu dans Au travail avant 60 ans, l’accord  préalable du contrôle médical de l’assurance maladie est indispensable. Muni de votre prescription, s’adresser au service de soins infirmiers le plus proche de votre domicile.
boutonbleu l’accord est donné initialement pour 30 jours, renouvelable par la suite tous les 3 mois.

les soins sont pris en charge par l’assurance maladie sous forme d’un forfait ; ils peuvent l’être par l’aide sociale en l’absence de droits à l’assurance maladie.

-auprès de la MDPH. Lors de votre première demande, bien établir vos besoins dans le projet de vie. C’est très important de bien détailler vos besoins et de vous faire aider si nécessaire par un professionnel (assistante sociale). C’est à partir de là que votre Plan de Compensation du Handicap (PCH) sera établi en ce qui concerne l’aide humaine mais aussi l’aide technique et les travaux d’aménagement de la maison, la voiture etc…

SE DEPLACER

Pas question de jouer à la taupe et se terrer chez soi, il faut sortir et rester au contact du monde. Donc pour cela,une seule solution, il faut pouvoir se déplacer:

En voiture

Si vous vous sentez en forme, je pense qu’il ne faut pas hésiter à conduire. C’est votre passeport liberté. Maintenant lorsque le handicap ou que des séquelles permanentes pointent leurs  nez, sachez que vous n’êtes pas couvert par votre assurance… Il faut alors impérativement faire évaluer votre capacité à la conduite. Mais quand sait-on que c’est le bon moment pour le faire? Il n’y a pas de règles strictes. Je pense que c’est très personnel. Moi j’ai senti quand je n’étais plus capable de conduire une voiture avec une boite manuelle. Je devais tirer sur mon pantalon pour lever ma jambe de l’embrayage. En plus, mon bras gauche étant un peu déficitaire, je devais conduire avec ce bras quand je passais les vitesses. Franchement, ça craignait un peu. Je devenais dangereuse ….

Je crois que c’est cela qu’il faut se poser la question suivante: Suis-je dangereuse pour autrui? Un autre élément qu’il ne faut pas oublier c’est l’image que l’on donne. Imaginons que j’ai  un petit accrochage: je sors de ma voiture avec deux cannes anglaises, le fauteuil roulant dans le coffre. Personne ne va croire que j’ai réussi à maitriser ma voiture. On peux ainsi me coller facilement un procès sur le dos si je ne suis pas passée devant une commission médicale disant que je suis capable de maitriser ma voiture.

Quelle est la procédure pour éviter ce genre de soucis? Contacter son médecin de réadaptation et rééducation fonctionnelle. Celui-ci peut établir une ordonnance pour qu’un ergothérapeute fasse le point sur votre handicap et vos capacités à la conduite. Dans le centre que je fréquente  il y a le service « réadapt » qui se charge de cela. Ensuite, l’ergothérapeute vous accompagne dans une voiture d’auto école avec un moniteur de façon à vous mettre en situation de conduite pendant une heure. Si nécessaire on vous conseille les adaptations à faire sur votre véhicule: boite automatique, commandes au volant etc.. Un rapport est produit sur vos capacités. Puis vous passez devant des médecins de la commission médicale des permis de conduire. Ceux-ci vous posent des questions sur votre état de santé, la prise de médicaments , prise d’alcool quotidienne etc…. Ils mesurent la tension,vérifie la vue. Là, si les médecins sont d’accord, on vous attribue le permis mais en général pour une durée limitée (1, 2 ou 3 ans) car la SEP est une maladie évolutive. J’ai eu la chance d’obtenir 3 ans d’emblée. On vous délivre un permis provisoire valable le temps de recevoir son permis définitif qui porte des mentions restrictives  mises au dos , par exemple conduite avec boite automatique. Cela signifie que votre  permis n’est désormais valable qu’avec les voitures équipées de boite auto.

En train

Bien pratique le train quand on est plus capable de conduire seul(e) de  grands trajets. Tout d’abord voici deux sites qui vous donnent tous les détails pratiques:

Néanmoins certaines choses sont bonnes à savoir car vous allez avoir certaines surprises! Certains éléments ne sautent pas aux yeux, sont confus ou même contradictoires à la lecture des documents même après une lecture  attentive:

  • Première question: Qui peut bénéficier des services proposés par la SNCF?

Sur le site 1:, à la rubrique « Accueil voyageur handicapé », vous pouvez lire:

Je site:  «  La SNCF vous simplifie la vie : préparez votre voyage sans vous déplacer, recevez votre billet à domicile et bénéficiez en gare de services adaptés à votre handicap.«   

Génial et même alléchant, n’est-ce pas?Vous pouvez contacter un service qui se nomme Accès Plus .Il faut réserver au moins 48 H avant le voyage.  Téléphonerau 0890 640 650 (0.11 €/mn TTC). Ce service gratuit vous aide à organiser votre voyage depuis les réservations jusqu’à l’accompagnement au train de la gare de départ à votre arrivée

 On peut lire sur ce site que:

«  Accès Plus est un service gratuit (*) à la personne. Il facilite votre voyage depuis votre gare de départ jusqu’à votre gare d’arrivée et vous informe de l’accessibilité des gares et de leurs équipements. »

Très important, allez voir maintenant ce que signifie la petite étoile.

  *   «   Pour les personnes présentant un taux d’invalidité de 80% et plus, pour les titulaires d’une carte «   réformé-pensionné de guerre », et pour les personnes se présentant en gare avec leur propre fauteuil roulant. »

 Cela signifie, d’après cesite 1 que si vous êtes en béquilles et pas en possession de la carte d’invalidité à 80%, hé bien, vous êtes considérés comme un voyageur ordinaire et vous ne pouvez pas bénéficier des services proposés. Pourtant, si vous téléphonez à Acces Plus, on va vous demander immédiatement le numéro de votre carte d’invalidité,de priorité ou de stationnement. Ce n’est donc pas restreint aux titulaires de la carte d’invalidité.

OUF!L’info sur site 1 n’est pas à jour car depuis le 1er octobre 2009 l’offre de l’accès plus s’est étendue.

Ceci est confirmé par l’information donné sur le site 2

«    Peuvent demander la prestation gratuite au minimum 48h avant leur départ :

  • Les personnes titulaires d’une carte d’invalidité civile, de priorité ou de stationnement.
  • Les titulaires d’une carte “réformé/pensionné de guerre”
  • Les personnes se présentant dans une gare avec leur propre fauteuil roulant. »

Et si vous n’ avez pas de cartes ou en attente d’en recevoir une (cela peut prendre plusieurs mois, parfois)? Quelles sont les solutions? C’est une situation que j’ai personnellement vécue.

Hé bien dans ce cas, vous ne pouvez pas organiser votre voyage par le biais de ce ce service Accès plus. Et alors?!!!! La SNCF vous conseille simplement d’arriver en gare (au moins 30 minutes avant votre départ) jusqu’au point accueil de la gare et là, de signaler votre  besoin de prise en charge sur votre trajet. J’ai ainsi effectué un trajet de St-Gervais  à Dijon avec 3 changements de train sans encombre. Me déplaçant à l’époque avec des cannes anglaises et de grandes difficultés sur de grandes distances. Dans les grandes gares (Lyon) un agent m’attendait avec un fauteuil roulant pour traverser les quais et les grands couloirs.Par contre, en absence de présentation de carte, ce service est payant (5 Euros) dans certaines gares (par exemple à Lyon mais pas à Dijon).

Je vous conseille néanmoins de faire votre voyage en dehors de jours de gros départs car la SNCF ces jours là donne priorité aux personnes titulaires de cartes d’invalidité ou de priorité. Les autres personnes n’ont pas une prise en charge systématique mais « au coup par coup » selon la disponibilité du personnel. Alors soyez prévoyant!

  • Question2: Comment se passe concrètement votre prise en charge? 

 Si vous avez réservé votre billet par le biais d’Accès Plus, présentez vous 30 minutes à la gare à l’accueil, précisez que vous avez réservé votre prestation par Accès Plus, on va vous prendre en charge pour votre voyage: accès aux quais, vous installer dans le train.  A votre arrivée, une personne viendra vous chercher dans le train, vous aider à descendre et vous accompagner au point accueil ou à une station de taxi ou encore vous conduire pour votre correspondance. En général, cela fonctionne plutot bien.

Pour les non titulaires de cartes (invalidité ou priorité), voir le paragraphe ci-dessus.

En avion (en cours)

14 Commentaires pour “Handicap, faire face (guide pratique)”


  1. Marion écrit:

    Bonjour,

    Étudiante en Master 1 de Psychologie à l’Université Paris Descartes, je réalise un travail de recherche sur les répercussions psychologiques et émotionnelles que peut avoir le fait d’avoir son conjoint atteint d’une Sclérose en Plaques.

    Je me permets de passer par votre blog pour rechercher des sujets: conjoints de SEPiens.

    Si cela vous intéresse (cela consiste à remplir plusieurs questionnaires, ce qui prend environ 50 minutes), n’hésitez pas à m’en faire part en m’écrivant un e-mail.

    En vous remerciant par avance de votre participation,

    Marion C.

    Répondre

  2. kosok écrit:

    Hé bien Marion, l’avis est lancé, si des conjoints veulent prendre contact avec toi, je serai ravie que ce blog ait pu servir de tremplin.

    Répondre

  3. myelitetmoi écrit:

    très bien fait cet article!
    je t’en félicite en tous points!
    bravo kozok!

    des bises musicales et amicales!

    ;-)

    Dernière publication sur Santé, Espérance et Pêche : BARBARA - HOMMAGE

    Répondre

  4. kosok écrit:

    Merci Mel,
    J’essaie encore de le compléter pour qu’on puisse s’en servir.
    Bises ventées. C’est la tempête aujourd’hui

    Répondre

  5. garnier écrit:

    Bonjour,
    Merci pour toute ces infos.
    Mon papa a 65 ans et est atteint d’une SEP depuis près de 15 ans, il ne sort plus de chez lui sauf si je viens le chercher en bas de chez lui en voiture. Il vient de se décider à faire l’acquisition d’un fauteuil électrique.
    En avez-vous un? comment avez-vous fait votre choix? est-il transportable? est-ce un fauteuil d’extérieur qui vous sert également à l’interieur?
    merci beaucoup
    amicalement,
    Anne-Sophie

    Répondre

  6. kosok écrit:

    Bonsoir Anne-Sophie
    Pour obtenir un fauteuil électrique, la démarche est un peu plus complexe qu’avec un manuel. La prescription par un médecin en médecine physique et en réadaptation est obligatoire. Il faut donc dans un premier temps obtenir une consultation. On trouve des médecins ayant cette spécialité dans les grands centres de rééducation, hôpitaux etc… Ensuite, il faudra subir une évaluation (hospitalisation de jour) par une équipe pluridisciplinaire (médecin, kiné, ergothérapeute) qui regarde les besoins du patient. Perso, j’ai été en centre de rééducation , c’était formidable. J’avais une vision totalement différente et après avoir travaillé avec l’équipe j’ai décidé de prendre un fauteuil avec beaucoup de confort, semi intérieur et extérieur. J’ai fait des essais comparatifs (obligatoires) et ai choisi le Tiger d’Invacare. Il est bien équipé pour faire des promenades sur route, file à 10 km/heure, 30 kms d’autonomie. Son désavantage , c’est qu’il est lourd (120 kg à vide). Il a été pris totalement en charge par la sécu et ma mutuelle. Attention, il peut parfois y avoir des dépassements. Je ne peux pas le transporter pour le moment dans ma voiture, elle n’est pas adaptée (coffre trop petit). Je compte changer de voiture dans un an et la faire équiper d’un robot chargeur. Voila, je crois avoir tout dit!
    A bientôt, amicalement
    Kosok

    Répondre

  7. Chrystèle écrit:

    Bonsoir Je confirme que le service offert par la SNCF est vraiment important, voire indispensable ! Par contre, j’ai eu la mauvaise expérience une fois de me retrouver dans le mauvais wagon … la SNCF s’était elle même trompée quand elle m’y a déposé avec le fauteuil roulant !

    Répondre

    • kosok écrit:

      Bonjour Chrysèle, j’ai eu l’occasion de voyager encore plusieurs fois seule, cela c’est très bien passé et je suis en général fort contente des services proposés. Sauf peut-être une fois où pour monter dans un TGV encombré on m’a un peu posé comme un sac à pomme de terre!! Heureusement les passagers présents ont pris le relais pour ranger mes bagages. C’est l’aventure, parfois!

      Répondre

  8. papp écrit:

    bonjour,
    mon conjoint est atteint de SEP depuis 20 ans, cela fait un an que nous nous connaissons et j’envisage de vivre avec lui.
    Il vient d’acheter une voiture pour que nous puissions étre autonome, il se déplace avec une canne sont autonomie à rester debout est de 200 mètres.
    Il m’a mise sur son assurance auto bien que je ne conduit pas mais j’ai mon permis bien sur,c’est lui qui conduit et ça à l’air de bien se passer mais j’avoue que je stress un peu car je ne sais pas comment il pourrait tenir pour de long trajet et je ne connais pas cette maladie, son évolution car je viens de le rencontrer cela fait une année.
    Sinon autre point il était architecte dans une entreprise qui l’a licencié pour faute grave,il y a six ans, il avait fait une erreur sur un plan et sa boite avait faillit perdre son gros client…l’erreur a été rattrapée mais Mickael licencier, je pense plutot que son patron et néanmoins ex ami en avant juste marre de lui il lui disait souvent que Mickael se moquait de lui…Mickael est juste atteint de SEP mais ne veux pas dire qu’il est fatigué et ne discerne pas à l’époque que les discordes viennent de là…BREF il a été aux prudhommes mais n’a même pas dit pour sa défense qu’il était atteint par cette maladie …donc rien pour mon ami.
    D’autre part après six ans d’inactivité et d’errance Mickael a envie de reprendre son activité partiellement parce-qu’il en a besoin d’une part moralement et d’autre part financièrement …POUR QUE NOUS PUISSIONS CONSTRUIRE ENSEMBLE QUELQUE CHOSE;mais a t-il le droit de le faire en complément de revenu?
    As t’il le droit a des reductions transportS même avec une canne?
    voilà j’aime cet homme et j’ai besoin d’aide pour l’aider et nous aider à mieux vivre merci d’avance

    Répondre

    • kosok écrit:

      Bonjour Olga, je ne peux pas répondre à toutes vos interrogations mais ce que je peux vous conseiller, c’est de prendre contact avec une assistante sociale (se renseigner dans votre commune) qui est une professionnelle. Elle pourra vous aiguiller et répondre à vos questions surtout au sujet de sa reprise d’activité. Pour les transports certaines sociétés attribuent des réductions et d’autres pas… Il faut se renseigner directement auprès de la société de transport. La MDPH peut elle, attribuer une carte de priorité qui permettrait à votre ami de s’assoir sur certaines places réservées ou d’obtenir une priorité dans les files d’attente. Il faut déposer un dossier de demande.
      Vous avez raison de vous renseigner et de demander de l’aide pour avancer. Votre ami a de la chance de vous avoir auprès de lui, ensemble je suis sure que vous allez y arriver. Bon courage à vous deux!

      Répondre

  9. chepiok 68 écrit:

    Bonjour , ayant une carte couleur mauve de la MDPH 68 et invalide à 60 % ai je droit à 75 % de réduction sur le trajet T G V Montpellier St roch Mulhouse le 15 juillet 2014 ? Pour la SNCF sur son site infos les cartes d’invalidités n’ont pas les mêmes couleurs que celles de la MDPH mauve et saumon , étrange ! ? Merci pour vos infos ! de toutes faon je prend à la machine automatique un billet avec réduc 75 % et si contrôle je montre mon permis de conduire avec l’adresse où je ne vis plus depuis 22 ans et si l’ A C T ( controleur ) veut ma pseudo adresse actuelle , je lui donne celle d’un foyer armée du salut ou d’un camp de travail EMMAUS

    Répondre

    • kosok écrit:

      Bonjour, je ne peux pas vous répondre dans le détail concernant les réductions que vous pouvez obtenir avce votre carte. Le mieux est de contacter la SNCF sur Acces plus pour vérifier avec eux. Je vous souhaite bon voyage et je suis heureuse que mon site vous ait été utile.

      Répondre

  10. sylvie 1964 écrit:

    étant en personne reconnue depuis 9 ans par la mdph (je suis reconnue actuellement entre 45% et 50% (en sachant que j’ai 2 prothèses totales aux de genoux, la 1ere j’avais 45 ans), sauf que depuis j’ai de l’arthrose sur les 5 1eres lombaires et qu’il y a la présence d’une hernie, et en plus j’ai une maladie orpheline ( la maladie de verneuil) Je voudrai savoir si vous êtes comme moi pratiquement insulté lorsque vous présentez votre carte de priorité. En ce moment je suis beaucoup sur les blogs de futurs mamans, allez y faire un ptit tour vous allez bien rigoler, sachant que j’ai eu une grossesse pathologique je ne me suis jamais plainte. bonne soirée a toutes et tous et surtout bon courage. amicalement sylvie

    Répondre

    • kosok écrit:

      Bonjour Sylvie,
      Non je dois dire qu’avec mon fauteuil, personne n’ose m’insulter et je n’ai aucun besoin de montrer une carte quelconque. Mon handicap est est visible comme le nez au milieu de la figure, et la plupart des personnes me témoigne du respect. Les choses sont peut être, hélas, plus difficiles pour toutes les personnes, qui ont comme vous, un handicap moins visible aux yeux de tous. A mon avis, la meilleure chose à faire est de ne pas perdre patience et faire respecter ses droits, même si c’est parfois difficile. Bon courage

      Répondre


Laisser un commentaire